Nous protégeons l’environnement!

La préservation de l’environnement: pas une partie de nous, mais nous pouvons faire notre part

Les Mass Media citent souvent des conventions et protocoles internationaux relatifs à la protection de l’environnement. Qui n’a pas entendu parler du protocole de Kyoto (1997) ou du sommet de la terre ou de la Conférence de Rio (1992). Et puis les innombrables renouvellements de réunions et d’accords, impliquant plus de 200 pays dans le monde. Et aussi de la diversité des opinions parmi beaucoup, de ceux qui veulent argumenter ou décoller des accords. En fait, la planète a l’air malade. Et il devient de plus en plus malade où le développement productif a été mis en œuvre sans règles et le respect de l’environnement et la vie des gens. Une des conséquences est certainement le réchauffement terrestre progressif, qui a donné lieu à une série de changements également mis en garde par nous: phénomènes plus chauds et météorologiques particulièrement intenses avec l’instabilité hydrogéologique qui en découle. En fait, un phénomène cyclique a été accenlé au cours des siècles, une période de réchauffement climatique. En outre, il existe des menaces évidentes pour la biodiversité des espèces végétales et animales et une attaque continue sur l’écosystème. Les pays les plus évolués au niveau industriel et productif ont déjà travaillé pendant des années pour réduire les facteurs polluants. Le problème fondamental reste le même: même si les pays en croissance rapide et tumultueuse doivent faire beaucoup et encore plus, une bonne partie de la sauvegarde de l’environnement se manifeste par notre comportement. L’une des premières attitudes positives à appliquer est la baisse de la production de déchets. Ce qui signifie demander moins d’emballage ou de ne pas les avoir du tout. Retourner, si possible, à une dimension où la partie humide des déchets devient du fumier. Réduire significativement le plastique, responsable de la pollution énorme des eaux marines et maintenant même entrer dans le cycle alimentaire humain. Fondamentalement, limiter les déchets ou, par exemple, ne pas gaspiller de l’eau (Eh, ce robinet ouvert lorsque vous vous lavez les dents...) sont des actions simples dictées par le bon sens et un regard sur les habitudes attentives de ceux qui nous ont précédés et a préservé la planète pour nous : Nos ancêtres. Mais nous devons penser à nos enfants et petits-enfants.

étiquettes:

Erreur Contenu protégé